Avertir le modérateur

13/01/2012

Lingerie : Les françaises boudent le string

Bloomers sondage lingerie femme francaises.jpg

L'idée que les femmes aiment les string est définitivement une opinion masculine. Un récent sondage réalisé par Kantar Worldpanel auprès de 873 femmes françaises indique qu'en matière de lingerie, la tendance est plutôt en faveur du shorty ou des bloomers.

25% seulement des femmes interrogées disent encore apprécier le sous-vêtement à la petite ficelle tandis qu'un quart d'entres elles le trouvent totalement dépassé. Comme quoi la représentation de soi comme une femme sexy ne vient pas forcément de la legèreté de la lingerie portée. Au très apparent, la femme française semble substituer le confortable, tendance à vérifier au prochain salon de la lingerie qui commence le 21 janvier.

11/01/2012

L'affaire PIP vous a t-elle fait renoncer à une intervention esthétique ?

mlp CHIRURGIE ESTHETIQUE.jpg

Il n'existe pas à ma connaissance de sondage sur les conséquences de l'affaire PIP auprès de femmes qui envisagaient ou non une intervention esthétique à court ou plus long terme. Ce serait pourtant une initiative de bon aloi puisque certains organes politiques n'hésitaient plus à militer pour l'interdiction absolue des messages de promotion sur la chirurgie esthétique et le non remboursement intégral des actes qui en relèvent.

C'est le Mouvement pour la liberté et la démocratie en Belgique qui a publié un communique de presse en ce sens. Le message est simple : l'affaire PIP doit inciter à poser un débat sur la chirurgie, ses abus et ses dérives. Mais à y regarder de plus le texte est une remise en cause globale de la pratique elle-même.
Car l'angle de départ est une accusation à peine voilée de ces femmes qui au nom du désir d'avoir de plus gros seins et des lèvres pulpeuses ne feraient que satisfaire un narcissisme de leur image ( sic)

Opinion pour le moins rigide. On sait en réalité que la grande majorité des interventions esthétiques sont motivées par un aspect anatomique dérangeant et qu'au lieu de narcissime, c'est bien une mésestime de soi résultant de cette anomalie qui conditionne le passage à l'acte chirurgical.

La mise au pinacle des femmes qui font une intervention est d'autant plus injsute qu'elles le font presque dans tous les cas sans prise en charge puisque contrairement à ce que dit ce mouvement, la chirurgie plastique n'est pas remboursée. C'est bien ce qui explique que certaines de ces femmes préfèrent une intervention même teintée d'un soupçon d'inefficacité plutôt que de contacter un chirurgien français présumé compétent mais qui exigera des honorraires hors de leurs moyens.

Arguer des conséquences desastreuses d'une escroquerie dans un domaine, que le domaine tout entier doive être éradiqué, c'est aller un peu vite en besogne. Et sans doute aussi faire de cette actualité une aubaine pour faire parler de soi avec un populisme peu éclairant sur la pratique.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu