Avertir le modérateur

29/11/2011

La France à la traine dans le tourisme médical

 

tourisme medical France.jpg

Le tourisme médical n'est pas l'apanage de pays en développement ou émergents comme le Maroc ou l'Inde. Des nations comme la Belgique ont depuis très longtemps compris le parti qu'elles pouvaient tirer d'une communauté européenne où les disparités de prix et de remboursement en matière de santé réalisaient les conditions d'un véritable dumping sanitaire.

Payer moins cher en Belgique ou en Allemagne quand on vient des Pays-bas ou d'Angleterre, c'est la preuve que l'union européenne fonctionne ou du moins la concurrence entre les pays.

Or, la France n'est pas moins bien lotie que ses voisins en matière de compétences et d'infrastructures médicales. Comme toujours  dans l'hexagone, c'est la volonté politique qui manque et qui pourtant pourrait ajouter du beurre dans les épinards d'un système de santé qui vacille.

La prévention frileuse contre la montée en puissance d'un système de soins clientéliste est aussi l'une des pierres d'achoppement de cette incapacité française à tirer profit de ses ressources médicales. Pourtant à l'instar de ce qui se passe à l'étranger la France peut parfaitement développer un tourisme de santé de niche qui génèrerait à la fois de l'emploi et soulagerait les dépenses de santé et le déficit abyssal de l'assurance maladie.

 

10:43 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

27/11/2011

Labioplastie : Le sexe, nouvel eldorado de la chirurgie esthétique

labioplastie Tunisie.jpg

C'est un récent article de Slate qui a mis en lumière ce phénomène en plein développement dans le milieu de la chirurgie génitale et plus globalement de la chirurgie esthétique. De plus en plus de femmes ont recours à une labioplastie et recherchent par là à avoir un sexe parfait.

Ce vagin parfait, sorte de must esthétique à la mode, remplit les cabinets des chirurgiens esthétiques américains car comme souvent le phénomène a commencé outre-altantique. L'idéal avec photos tirées de scènes érotiques à l'appui, c'est "d'avoir une vulve plate et des lèvres avec un aspect très doux qui ressemblent à un coquillage".

Difficile de comprendre ce qui au premier abord ressemble à un paradoxe. Les femmes cherchent à avoir un sexe de plus en plus érotisé mais veulent en même temps qu'il soit le moins sexuel possible. Un paradigme de  sexe pas trop visible qu'un chirurgien américain ( toujours selon Slate) a baptisé le sexe Barbie.

Mais il s'agit bien d'une contradiction en apparence seulement. On voit bien comment les femmes souhaitent adhérer à ce canon de beauté moderne qui veut promouvoir la sensualité sans évoquer le sexe. Clips, publicité, de Rihanna à Shakira, on est dans cette idée d'une plastique parfaite et suggestive mais qui ne doit surtout pas aboutir à la conclusion naturelle, qui est l'envie ou le désir sexuel.

Cette inclination pour un corps lisse, épilé, asexué résonne avec ce désir un corps sculpté, ferme, celui-là même qui permet au chirurgien d'indiquer la pertinence d'une liposuccion ventre ou d'une liposuccion cuisses et qui explique le succès d'une Tunisie esthetique pour les femmes qui n'ont pas les moyens d'accéder à la chirurgie en France.

 

 


 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu